Homepage‎ > ‎

1. Race et racisme


Les droits d'auteurs sont enregistrés devant notaire. Tout copillage sera systématiquement poursuivi devant les tribunaux. Vous ne devez pas diffuser ou modifier les textes par quelque moyen que ce soit sans la permission écrite de l'auteur. Vous devez respectez les droits d'auteurs : par exemple, en cas d'utilisation dans un travail universitaire ou autre, vous devez donner les références de vos citations, et bien signifier qu'il s'agit de citations (généralement, en utilisant des guillemets). Toute copie partielle ou intégrale non autorisée de ces textes constitue une violation des droits d'auteurs, laquelle est sévèrement punie par la loi. Vous n'aimeriez pas que l'on pille votre travail, ne le faites pas non plus..


Exercice sur la thématique de la manipulation du concept de race dans les médias, les écoles et les Facs !


   Petit exercice pratique pour le publicdurée : 2 min à 1h30, selon les choix et le temps disponible. Mais il est vivement conseillé de se donner le temps nécessaire pour que l'effet soit le plus efficace possible : j'entends par là que vous allez être une victime d' « actes de féminophilie », et nous allons vous le prouver. Mais étant donné que c'est un exercice, et que l'on vous prévient à l'avance tout en vous donnant la réponse à la fin, vous ne serez ici qu'une « victime consentante » ; tout comme un faux voleur payé pour faire de la prévention auprès du public ! Pour vraiment prendre conscience de la gravité des agissements féminophiles, il faut donc suivre l’exercice jusqu'au bout, et vous laisser prendre au jeu du manipulateur féminophile. Alors, surtout ne soyez pas tenter de cliquez  sur la réponse donnée en fin de page, et tâcher de visionner au moins deux des vidéos présentés ici : la n°1 et n°3. Sinon, ça ne sert plus à rien ; ou la première à voir ou à lire (ou bien les deux), et la seconde exclusivement à lire. Quitte à revenenir le lendemain , ou une semaine plus tard, pour visionner la seconde vidéo (n° 3) d'une durée de 1h15. La réponse à l'excercice peut bien attendre. Prenez le temps d'apprendre !


   Tout comme un « voleur » qui vous vole à votre insu, mais qui vous redonnera votre porte-monnaie, car dans un cadre scientifique expérimental, je vous conseille de visionner l'une des deux vidéos au minimum ou de prendre le temps de le faire, afin de devenir une victime « consentante » d'actes de féminophilie. Sauf qu'à la fin, on vous dira en quoi vous avez été une victime « consentante ». Je ne disséquerai pas ici, dans le cadre de cet exercice permettant de prendre la mesure de l' « ampleur d'un phénomène inquiétant », mais encore peu connu, l'ensemble des techniques manipulatoires et d'influences mises en oeuvre par les professeurs, les journalistes et les généticiens (dont Axel Khan, affilié au socialisme : comme quoi, il y a toujours un lien de cause à effet !), afin de vous imposer, à votre insu, la thèse selon laquelle il n'existerait pas de races. J'avais envie que vous vous laissiez prendre au jeu de manipulateurs féminophiles sans scrupules ; seul moyen à mon avis de s'en protéger ! Quelques indications : on retrouve l' « assise scientifique et la soumission à l'autorité » détournées de leurs buts les plus louables, l'abus de confiance et l'abus de pouvoir propres à ce type de personnalité, et qui caractérisent toujours l'acte de féminophilie. C'est à vous de découvrir deux autres techniques, ou une seule, peu importe. Il est à noter que l' acte de féminophilie désigne un nouveau type d'agissements condamnables ; et seul ceux et celles qui ont eu connaissance que l'on vous a enfermé dans un pseudo-environnement cognitif, comme les professeurs ou les journalistes qui ont fait respectivement leur cours et leurs reportages, ou bien le directeur d'une chaîne d'informations, devront être alors poursuivis. Faute de preuves suffisantes, le chercheur ou le scientifique, etc. qui ne vous aura pas enfermé volontairement dans une seule vision du monde et de la réalité sémantique, ne devra pas être poursuivi. En effet, quant un présentateur connu de France 5, sur quatre spécialistes, n'invitent uniquement que « quatre représentants d'un même courant idéologique », les coupables d'actes de féminophilie sont le présentateur et le directeur de la chaîne ; et non pas les invité(e)s eux-mêmes ; exceptions faites des enseignants-chercheurs et des professeurs, etc. (professions en prise avec le public) ayant eu l'intention et la conscience, ou tout simplement la connaissance, de vous enfermer dans leur réalité psychique, en ne vous laissant aucune possibilité de voir le monde autrement, alors que c'était leur devoir de le faire : en effet, un professeur, tout comme un scientifique, n'est pas homme ou une femme ordinnaire : il (ou elle) a des devoirs envers le public !

 

 



Exercice :

   Comment peut on désigner les deux types de manipulations les plus couramment utilisées par les féminophiles, et que l'on retrouve dans les vidéos de France 2, France 3 et d'Arte ? C'est à vous de les chercher : sachez que ces deux types de manipulations suffisent à elles-seules à faire leur effet, c'est-à-dire à vous faire adhérer à une idée, à une opinion et à une idéologie, etc. Le lien pour la correction est en bas de page.

Premier exemple de manipulation : dans les écoles.

Devenez une victime consentante d'actes de féminophilie, pour mieux vous en protégez ! 

Durée de la vidéo  n° 1  2 mn


À l'école : le « concept de race » est manipulé. Reportage ci-dessus retranscrit


Présenté en novembre 2010 sur France 2, les enfants étaient dans ce reportage à la fois interrogé par Thuram ; mais aussi par la journaliste féminophile Anne Guery et l'enseignant féminophile :

-  la féminophile Anne Guery : « Ça commence toujours comme ça, comme un jeu : Lilian Thuram vient leur murmurer, dans le creux de l’oreille :

le féminophile Lilian Thuram : Dis moi combien de races de personnes tu connais ? À la question : combien de races de personnes vous connaissez, toi, tu m’a dis plusieurs, toi tu m’a dis […].”

la féminophile Anne Guery : Ces enfants de huit ou neuf ans sont tous tombés dans le piège des idées reçues.  :

- Dragan Mitrovic, un jeune garçon : Je pensais qu’il y avait plusieurs races, et maintenant j’ai compris qu’il y en avait une.

la féminophile Anne Guery, continuant à interroger le jeune Mitrovic : “ Et c’était quoi les races pour toi ? ”

- Dragan Mitrovic : Une race, ça venait de cinq pays, [mais] ça [vient] d’un pays. Lilian Thuram, devant les enfants : 

le féminophile Lilian Thuram : Et comment s’appelle notre espèce ?”

- [Les enfants, tous à l’unisson] : L’homme, c’est l’homo sapiens !”.

- Sonia Raquin, jeune fille de neuf ans : La race, en fait, c’est l’homo sapiens, c’est l’être humain qui a vécu en Afrique. 

- le féminophile Lilian Thuram : “Et qui est blanc ici, alors ?”

- Des enfant dans la classe : “Moi, moi, moi !”

la féminophile Anne Guery : Après la race, la couleur de peau, la méthode est toujours la même : laisser les enfants exprimaient leurs préjugés :

le féminophile Lilian Thuram : “Ha, tout les blancs sont blancs, ha d’accord ?”

la féminophile Anne Guery : pour mieux les combattre :

- le féminophile Lilian Thuram : “Ha, tout les blancs sont blancs, tout les noirs sont noirs, c’est ça les enfants ?”

- Un enfant, quelques instants plus tard : Ça c’est plus foncé, ça c’est plus clair”, [dit l’enfant en comparant les mains d'autres enfants].

la féminophile Anne Guery : Tout en s’amusant, Lilian Thuram veut modifier leur regard sur la couleur de peau. [Lilian Thuram dans la classe déclare alors, en comparant les mains de plusieurs élèves] :

le féminophile Lilian Thuram : “Il n’y a pas une couleur qui est pareil, non ?”

le féminophile Lilian Thuram, interrogé par Anne Guery : “ Souvent, on entend un homme de couleur. Qu’est ce que ça veut dire ? Heu, cet homme est de quelle couleur ? Couleur verte, jaune ? Non, l’homme de couleur c’est quelqu’un qui ne serait pas blanc. Donc voilà, je crois que, nous ne sommes pas sorti de ces problématiques de couleur de peau. ”

- la féminophile Anne Guery : À la fin, chaque élève est reparti avec son autographe, et peut-être avec une autre idée de l’homme. » (Fin ici du reportage). On reste sans voix devant de tel propos tenus dans une école publique, et non plus républicaine, cela va sans dire.


Deuxième exemple de manipulation : dans les médias

Devenez une victime consentante d'actes de féminophilie, pour mieux vous en protégez ! 

reportage n° 2 à lire 


Reportage manipulatoire sur France 3, du jeudi 9 mai 2013, à visionner en cliquant ici : http://www.france3.fr/jt/19-20/09-05-2013 

- la journaliste féminophile Carole Gaessler : « Demain, 10 mai, la France commémorera le 12ème anniversaire de la reconnaissance de l’esclavage comme crime contre l'humanité. François Hollande doit prononcer un discours très attendu. Ira t'il jusqu'à supprimer la notion de race dans la Constitution ? C'était en tout cas un promesse de campagne.[...]Reportage, Cécile Laronce...[...]

- la journaliste féminophile Cécile Laronce : C'est l'article premier de la Constitution de 1958 : la république assure l’égalité devant la loi de tout les citoyens, sans distinction d'origine, de race ou de religion. Dans cet énoncé, un mot va disparaître : [la race]. Faire disparaître le mot race de la Constitution, c'était une des promesses du candidat Hollande. Cette sénatrice a élaboré le texte :

- la communiste et sénatrice féminophile Nicole Borvo Cohen-Seat : Pour la France, supprimer le mot race de sa Constitution serait un acte fort, qui acterait qu'il n'y a pas plusieurs races humaines, mais qu'il n'y en a qu'une !

- la journaliste féminophile : À plusieurs reprises, le concept de race a entaché notre histoire.

- l'historien Vincent Denis (Université Paris 1) : Dans les colonies françaises, la dimension raciale, la race, c'est évidemment une dimension très importante dans les distinctions entre les individus. Pendant la seconde guerre mondiale, quant on a crée, à cette époque là, la carte d'identité obligatoire des français, on a crée aussi des numéros nationaux d'identité, qui sont l'ancêtre des numéros de sécurité sociale que nous avons aujourd'hui ; qui commençait par un pour hommes, deux pour les femmes. Mais aussi trois pour les hommes juifs, et quatre pour les femmes juives.

- la journaliste féminophile : Dans cette boîte, les joyaux du musée de l'Homme. Ces restes, qui ont entre 28 000 et 40 000 ans, ne sortent que très rarement de leur armoire forte.

- un chercheur (pas de titre et de nom indiqués) : C'est l'homme de Cro-Magnon, le vrai homme de Cro-Magnon trouvé. On voit qu'il est totalement moderne, il est exactement comme nous ; alors que le crane d'homme de Neandertal a beaucoup de superstructures, notamment ce bourrelet au-dessus des yeux. Donc là, on serait dans le cas-limite où on pourrait parler, éventuellement, d'une race de Cro-Magnon et d'une race de Neandertal.

- la journaliste féminophile : Non loin de là, les moulages réalisés par les naturalistes du 19ème siècle montrent les différentes ethnies : culturels, génétiques, à travers les cinq continents. Aujourd'hui, les scientifiques l'affirment haut et fort : diversité ethnique, oui ; mais des races distinctes, non.

- l’anthropologue féminophile Alain Froment : Une race pourrait exister chez l'homme, s'il y avait un isolement géographique très prolongé, c'est-à-dire que si vous avez deux sous-groupes qui s'isolent pendant des milliers et des milliers d'années, ils vont finir par développer des caractères spécifiques.

- la journaliste féminophile : Une même espèce humaine, Homo sapiens, étudié à la loupe dans les moindres détails. Dans ce domaine, l'anthropométrie judiciaire mis au point par Bertillon au 19ème a fait école. Pour nous décrire, la police préfère nous distinguer par types.

- Françoise Gicquel, responsable du Musée de la préfecture de Paris : Les policiers sont des gens pragmatiques, et à l'évidence, on ne peut pas décrire quelqu'un, dont on dit que c'est un africain, comme si c'était un nordique, bien évidemment ; et les policiers retranscrivent ça dans leurs fiches de recherche.

- la journaliste féminophile : Pour effacer le mot race de la constitution, la gauche, qui n'a pas la majorité des trois cinquième aura besoin des voix de droite. (Cécile Laronce, France 3, JT du 19/20h du jeudi 9 mai 2013) 


Cliquer ici pour les réponses 


Troisième exemple de manipulation : dans les médias

   

Devenez une victime consentante d'actes de féminophilie, pour mieux vous en protégez ! 

Durée de la vidéo n° 3 :  1:15 

Les races n'existent pas ? Reportage manipulatoire d'ARTE du 18 octobre 2011



J'espère que vous avez pris le temps de réfléchir, avant de cliquer sur la réponse qui vous est donnée !


Cliquer ici pour les réponses 

Éric JourdainUniversité de Caen, 

publié le 21 avril 2013






Annuaire jusseo |   Site inscrit dans la thématique Débat et polémique en France      |   Active Search Results   |  

















 Trafic Booster  Boosterblog.com   

  


Référencez vous ici
Sous-pages (1) : Réponse aux deux exercices
Comments