Homepage‎ > ‎

Protéger vos enfants

Chapitre dernier du livre : Comment se protéger des actes de féminophilie ?


   S'il est impossible, dans la réalité, de ne pas être une victime d'un acte féminophile, des solutions existent néanmoins pour endiguer et combattre ce phénomène inquiétant et monstrueux : la solution la plus efficace réside évidement dans l'adoption de choix et de comportements qu'on peut qualifier ici de courageux :


Les méthodes les plus efficaces

- Passer vous des écoles officielles pour vos enfants ! ; qui ne sont plus républicaines depuis longtemps, avec l'entrée des lobbies et le nivellement de la Culture pas le bas : dominés et « violés » dans leur conscience et à leur insu par les actes de féminophilie, considérés comme enfants-objets, pour les amener au désir du sujet féminophile, vos enfants ne sont pas respectés en tant que sujets de Droit. Cette volonté de les enfermer dans un pseudo-environnement cognitif permet, comme on l'a vu, d'imposer des idées, des idéologies et « la vision du monde » des lobbies féministes, etc. : vision du monde simpliste et pauvre, et ne permettant pas de saisir tout les enjeux et la problématique ! C'est la solution la plus efficace en matière de préventions des actes de féminophilie : passez vous des écoles officielles ; et inscrivez dans les cours par correspondance vos enfants, tout en contrôlant vous-même les contenus proposés ; 

- Socialisez vos enfants autrement, par la pratique des sports et jeux collectifs, etc. Cela étant dit, c'est plus facile à dire qu'à faire... ;

- Privez vous de télévision et de radios ; et privez vos enfants de télé et de radios. Et si vous n'en êtes pas capables :

- Contrôlez la télévision et la radio : soyez toujours présents auprès de vos enfants, pour qu'ils ne regardent pas tout seul les JT de 13h et de 20h00 de France télévision, de BFM TV, etc. ou les journaux radiophoniques de France Info et France Inter, etc. ; laissez les regardez des films, et non pas les séries TV qui formatent davantage, mais commentez toujours les idées et idéologies véhiculées dans les films, etc.: les mêmes. Elles suivent les modes, l'air du temps, le sens de l'Histoire et le prêt-à-penser, et sont souvent dangereuses. En tout cas, ne les laisser plus regarder les JT tout seul...

- Apprentissage des actes de féminophilie, pour les identifier et les combattre cf. mes dossiers, pour mieux les connaître ;

- Prenez connaissance de tout les points de vue sur un sujet donné ;

- Ne faites jamais confiance aux autorités enseignantes, politiques et médiatiques, etc.sur les sujets suivants : démocratie, droit, loi, république, délinquance sexuelle et sociale, Euro, Europe fédérale, prostitution, race, élection présidentielle, mariage gay, etc. en un mot, les thèmes les plus sensibles politiquement ;

- Prenez connaissance de la Constitution, des valeurs et des principes républicains et démocratiques, pour confondre le juge et le policier qui en pervertissent le sens, etc. ; pour confondre l'enseignant qui manipule les concepts majeurs de la démocratie, etc.

- Ne déléguez jamais votre raison et votre pensée aux autorités, si possible ;

- Analysez et pensez toujours par vous-même le phénomène tant dénoncé à la télé et en classe, et la viabilité de leurs pseudo-évidences ;


Attitudes pouvant déstabiliser voir contrecarrer le féminophile

- La méfiance envers ceux qui enseignent, transmettent et diffusent les informations et la connaissance ; et aussi envers ceux qui représentent l'autorité en général, etc.

- L'écoute des Lumières de sa Raison et l'écoute de ses ressentis ;

- La perception du décalage énorme entre les discours moralisateurs et normatifs du féminophile, et ses attitudes et comportements révélant ses contradictions majeures, son incohérence idéo-verbale et son attachement factice à des valeurs, à des idéaux et et à des principes, etc. Ex : le sexisme officiel d'État (cf. dossier harcèlement), etc. ;

- Ne jamais entrer dans le jeu du sujet féminophile, si vous pensez avoir identifié un acte de féminophilie en classe, à la Fac ou dans le bureau du policier. Prendre aussitôt de la distance vis-à-vis des agissements visant à vous soumettre à leur désir, ou dans « l'aspect subversif (attaque contre le Droit, l'État républicain, etc.)» de ce délit à venir, faut-il l'espérer, à vous faire croire que vous êtes redevable devant la loi : la « loi des lobbies » n'est pas la Loi de la République. Mais il faut démontrer en quoi certaines lois sont anti-constitutionnels, et ceux qui les appliquent sur le terrain ont-ils commis l'acte de féminophilie. Parlez et argumentez sur ce seul terrain, en mettant en avant le Droit qui est avec vous, si vous le démontrez. Le sujet féminophile n'a pas à braver le Droit constituant les règles juridiques suprêmes ;

- L'affirmation de soi face au sujet féminophile ;

- Le respect de soi : ne pas laisser le féminophile affirmer n'importe quoi, si on pense le contraire et qu'on peut le démontrer ; et c'est d'autant plus possible qu'en enfermant le public dans sa réalité et son « délire pathologique », le féminophile est prenable, et peut être facilement démasqué et confondu ;

- L'esprit critique ;

- Faire respecter autour de vous les règles de Droit, les valeurs et les principes de la République et de la démocratie ; et pour les règles juridiques (droit et lois), répliquez fermement avec la formule : « Le Droit, rien que le Droit dans son application stricte » ; « Si vous n'aimez pas la République, magistrat, policier, enseignant, ministre, etc. vous démissionnez ; mais vous ne la salissez pas ! », etc. Avec les lobbies TV qui font les normes et les lois, etc. tel n'est plus le cas aujourd'hui ;

- La capacité de dire non au professeur, au chercheur-enseignant et au magistrat, etc. que l'on soupçonne d'actes de féminophilie. Ex : quant il s'agit du juge ou du policier, l'acte de féminophilie se limite à son « aspect subversif ». Le magistrat veut appliquer des lois qui émanent des lobbies TV, c'est-à-dire des lois « non-conformes » au Droit ;

- Le sens de la répartie ;

- Cessez de vous justifier quant les autorités vous reprochent des « comportements condamnables » en lien avec des « lois » qui émanent non pas de la République, mais des lobbies TV, etc. : lois relatives aux constructions idéologiques du « harcèlement moral », du « harcèlement sexuel », etc., des inventions sémantiques, idéologiques et juridiques des lobbies TV, à l'origine, alors qu'il n'y avait aucun vide juridique (cf. les dossiers correspondants) pourtant ;

- Ayez le courage surtout de le faire : ne vous justifiez pas ! ;

- La colère doit s'exprimer face aux agissements du féminophile : une colère indignée et justifiée permet toujours d'intimider l'adversaire ;


Attitudes aidant à mettre fin, éventuellement, à l'acte de féminophilie

   Vous pensez avoir été une victime d'actes de féminophilie à l'école ou dans un média audiovisuel, etc., ou vous en soupçonnez l'éventualité quant des associations : LGBT et féministes, sont invitées notamment dans un établissement scolaire ?

- La persévérance pour chercher et obtenir les infos et les connaissances nécessaires, pour « déconstruire » le raisonnement fallacieux de l'enseignant féminophile, etc. ;

- Chasser éventuellement la honte d'avoir été une victime d'actes de féminophilie ; ou de s'être fait manipuler à votre insu par ceux et celles en qui vous aviez une confiance et une admiration : professeur des écoles, psychologue de France 2, etc. afin de retrouver votre dignité d'homme et de femme, etc.

- Agir et penser par soi-même pour mettre fin au piège sémantique, idéologique, juridique, etc. dans lequel le sujet féminophile a tenté de vous enfermer sur les thèmes sensibles : Races ; Europe fédérale ; Euro ; notions idéologiques de "harcèlement scolaire et sexuel"; etc. ;

- Prendre le temps nécessaire de le faire, pour ne plus laisser ce type d'individus continuer à agir ainsi auprès des camarades de classe et du public, que vous cotoyez et devez alerter au plus vite : « Tiens, le journaliste de France 2, David Pujadas, a dit à la télé hier n'importe quoi sur l'Europe fédéral, en parlant de "citoyens européens".» ; parce que, plus vous êtes nombreux à en avoir pris conscience de ce phénomène, plus ils auront du mal à vous soumettre à leur rêve et à leur désir, et surtout à leur loi particulière « non conforme au Droit » ;

- Ne pas hésiter à s'opposer aux autorités, en leur disant, avec fermeté, que la loi du plus fort est contraire aux principes juridiques, républicains et démocratiques ; en détruisant leurs sophismes, etc. ;

- Se souvenir que les vrais professeurs et les vrais journalistes, etc. doivent agir dans le respect des personnes, des lois, du Droit, de la déontologie et de la neutralité, etc., pour notre culture, notre service, notre civilisation et pour notre bien à tous, au contraire du sujet féminophile qui le prétends officiellement, mais ne le fait pas : afin de vous soumettre à son désir, ou au désir d'une section du peuple ; afin d'imposer son opinion, etc. même si c'est toujours, faut-il ici le rappeller, sur quelques sujets sensibles : Ex : mariage gay, Euro, Europe, notion idéologique de harcèlement scolaire, etc.



E. Jourdain, Université, écrit et ajouté le 29 mai et mis à jour le 31 mai 2013



Comments