Homepage‎ > ‎

Réponse à l'exercice sur le thème de la prostitution

Les droits d'auteurs sont enregistrés devant notaire et à l'INPI, institut national de la propriété industrielle. Tout copillage sera systématiquement poursuivi devant les tribunaux. Vous ne devez pas diffuser ou modifier les textes par quelque moyen que ce soit sans la permission écrite de l'auteur. Vous devez respectez les droits d'auteurs : par exemple, en cas d'utilisation dans un travail universitaire ou autre, vous devez donner les références de vos citations, et bien signifier qu'il s'agit de citations (généralement, en utilisant des guillemets). Toute copie partielle ou intégrale non autorisée de ces textes constitue une violation des droits d'auteurs, laquelle est sévèrement punie par la loi. Vous n'aimeriez pas que l'on pille votre travail, ne le faites pas non plus !

  

CORRECTIF DE L'EXERCICE

Vous venez d'être victime d'un acte de féminophilie : voici pourquoi


 1. amalgamesophismeescroquerie intellectuelle et perversion des principes : « Non, ce n'est pas mon jugement, vous savez que dans la loi, aujourd'hui en France, il y a un article du code civil qui dit bien que le corps humain est inaliénable : le corps humain n'est pas un bien marchand, ce n'est pas une denrée de consommationcomme d'autres denrées de consommation,[...]. (G.Geoffroy, UMP, BFM TV, 30/03/2011)». L'amalgame, le sophisme, l'escroquerie intellectuelle et la perversion des principes sont des manipulations du langage :  

   - Rappel de la Constitution : la liberté de disposer de son corps est supérieure au Code civil, relatif à la marchandisation du corps humain (dons d'organes, gamètes, etc.), dont fait référence le député, et ça ne peut pas concerner la liberté de disposer de son corps : « La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui [...] ; La Loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. » Ce député attaque le Droit et les principes : l'aspect manipulatoire et subversif de l'acte de féminophilie sont réunis.

 2. le scandale réside dans le fait que le journaliste laisse un député dire que le Droit (cf. ci-dessous) permet de pénaliser un client, ou peut le permettre : c'est la désinformation ! Faute d'éléments à charge, je ne peux accuser ce journaliste, sur la base d'un seul débat !

 3. amalgame, sophisme et escroquerie intellectuelle sont des manipulations du langage : on met sur le même plan la prostitution libre et consentie et la prostitution subie et sale provoquée par le mondialisme et l'idéologie sans frontières de l'UMP de G. Geoffroy, du PS et du Centre ! L'amalgame, technique de manipulation, est souvent aussi un sophisme et une escroquerie intellectuelle ;

 4. l'inégalité de traitement ou double inégalité : on invite un député face à une prostituée pour la discréditer, tout comme on invite des psychologues favorables au mariage et à la parenté homosexuels (constructions idéologiques) face à un curé, alors qu'il existait des pédopsychiatres opposés : A. Naori, M. Schneider, etc. Il y a d'autres types de procédés de manipulation et d'influence condamnables (actes de féminophilie), mais ces quelques techniques suffisent à cerner la problématique féminophile qui se posent à nos sociétés et l'atteinte fondamentale à la dignité humaine. 


Analyse rapide de la problèmatique

   Si la Constitution n'est pas parfaite voir inaliénable, après tout, on pourrait en débattre ; mais le PS, l'UMP et le Centre la présente comme la référence dans leurs principes affichés de manière ostensible. Mais cela ne les empêche pas de présenter des contradictions majeures, des incohérences idéo-verbales, une négation de l'identité humaine : « Ce sont les suédois qui ont libéré, dans les années soixante, le sexe comme véhicule ordinaire de l'identité des hommes et des femmes. [Ils]ont naturellement estimé qu'il fallait lutter pour l'égalité entre les hommes et les femmes. (Guy Geoffroy, BFM TV, 30 mars 2011)»un attachement factice à la Constitution ou une perversion des principes (manipulation ou trait de personnalité)quelques traits caractérisant les personnalités féminophiles. En effet, depuis quelques années, le PS, l'UMP et les Centristes veulent violer la Constitution (actes de féminophilie)et pas n'importe lequel de ces principes fondamentaux inaliénables : « la liberté de disposer de son corps quant on ne nuit pas à autrui ». La Constitution précise, dans l'article IV, que : « La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui [...] », précisant dans l'article V : « La Loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société.  Ce sont eux qui ont libéré, dans les années soixante, le sexe comme véhicule ordinaire de l'identité des hommes et des femmes. [Ils] ont naturellement estimé que, dans le prolongement de la libération des mœurs, il fallait lutter pour l'égalité entre les hommes et les femmes. » Or tel n'est pas le cas ici, avec la volonté de vouloir pénaliser les clients de prostitué(e)s.

   La liberté de disposer de son corps est un droit constitutionnel et symbolique, quant on ne nuit pas à autrui, à son intégrité psychique et physique : ce droit symbolique et constitutionnel est donc ici remis en cause ! Cette affaire de pénalisation des clients des prostituées s'inscrit dans une tentative de violation de la Constitution et de transgression d'une loi symbolique par le PS et l'UMP ; des faits d'une rare gravité. Rappel : en Droit constitutionnel, on ne peut empêcher quiconque de rendre un service sexuel, moyennant rémunération, tant que cette liberté ne nuit pas à autrui, à son intégrité psychique et physique ; et comme c'est le cas ici, on ne peut pas le faire. Il est scandaleux que cette tentative de piétiner notre Droit, et de violer les règles suprêmes de la République, n'ait suscité aucune indignation et condamnation morale générale ! Mais quant on est à l'UMP et au PS, la trahison des grands principes républicains ne posent pas de problèmes de conscience, et encore moins pour nos médias ! Si c'était le Front national qui trahissait et attaquait la République, comme l'ont fait en 2012 le PS et l'UMP, un tollé général et des condamnations morales unanimes fuseraient de toute part ! En montrant du doigt les prostitué(e)s et surtout leurs clients, le PS et l'UMP ont manifesté d'autres traits caractérisant les personnalités féminophiles, comme la recherche de bouc-émissaires, l'inversement de la charge de la culpabilité et de la responsabilité et l'inversement du rapport à aux faits objectifs dans l’explosion de la prostitution contrainte criminelle, dont ils sont les seuls et uniques coupables et responsables :

 « [...] si on se pose la question de la prostitution si violemment, c’est qu’il y a une explosion de la prostitution à cause, je dirais aussi, de la montée en puissance de réseaux de banditisme liés notamment à l’espace Schengen. On peut parler notamment des mafias spécialistes du trafic d’êtres humains, comme les mafias albanaises, etc. […] Et là, je montrerai les contradictions de l’élu local écologiste. C’est qu’on ne peut pas être à la fois pour l’écroulement des frontières et la régularisation des sans-papiers, c’est-à-dire faire venir des immigrés clandestins dans tous les sens, et ne pas s’étonner après qu’il y ait une explosion de la prostitution avec une violence accrue, notamment sur les femmes misérables issues de l’Afrique subsaharienne et les femmes misérables issues de l’ancien glacis soviétique, parce que c’est ça le drame [...] (Alain Soral, essayiste, RFI, Émission, Le débat du jour, du vendredi 30 décembre 2011) »



Éric Jourdain, Université de Caen

  

 Article ajouté le 18 septembre 2012 









Comments