Homepage‎ > ‎

mariage homo : dossier express


Analyse des procédés manipulatoires et d'influence articulés à l'abus de pouvoir et de confiance (ou actes de féminophilie)

   Comment les médias vous ont-ils extorqué, à votre insu, votre adhésion au « mariage et à la parenté homosexuels » ? Comment vous manipulent-ils mentalement alors qu'ils n'ont pas le droit de le faire ? Quelques techniques ci-dessous, articulées à l'abus de confiance et à l'abus de pouvoir des médias, des enseignants et des politiques, vous sont présentées. Les vidéos du site peuvent être visionnées dans les collèges, les lycées et les Facs, par les enseignants qui ne sont pas des manipulateurs féminophiles : ces vidéos doivent être visionnées puis analysées par les élèves, afin de comprendre les procédés manipulatoires et d'influences sournoises condamnables employés par la féminophilie, et dont le but est toujours de vous penser comme elle le souhaite, ou comme le souhaite les lobbies médiatiques. Tout ces reportages avaient pour unique visée de manipuler les perceptions et les représentations sociales des français, en vous faisant penser dans le sens souhaité des lobbies. Aucun débat contradictoire n'a eu lieu (hormis exceptions après la Présidentielle), mais souvent à des heures tardives : les avis opposés sont censurés, voir associés uniquement aux catholiques et à des homophobes, quant on donne la parole aux opposants. Un correctif des manipulations entendues régulièrement à la télévision et dans les écoles étaient donc plus que nécessaire. 

   - L'Egalité des Droits n'est pas le droit à la similarité : mon voisin a une Ferrari, j'en veux une comme lui, mon chef a un luxueux appartement, j'en veux un comme lui, au nom de l'égalité, etc. à deux situations différentes, en terme de salaires et de fonctions, etc. on ne peut prétendre avoir la même chose en République = l'égalité des droits invoquée par les médias et professeurs de gauche est un sophisme, un amalgame, une escroquerie intellectuelle, une perversion du principe d'égalité et du conditionnement, car c'est un principe républicain qui nous fait tous vibrer : on est tous pour l'égalité, on se lève tous pour l'Egalité, donc ça vous fait réagir positivement ; et c'est pour ça qu'elle a été invoquée : pour vous conditionner, vous les jeunes (les premières manipulations sont celles du langage et du conditionnement) ; enfin, 

   - La défense de la langue (défense de sa richesse, de ses nuances et de ses différences exprimées par des mots différents) : on remarquera qu'il n'y a eu aucun débat à ce sujet ! Deux réalités ou deux mondes opposés et différents doivent être exprimés par des termes différents : je n'ai plus de jambes, donc je suis un handicapé, un invalide, etc. ; la mer, une réalité, se transforme en tsunami (autre réalité) ; enfin, et en ce qui concerne le mariage gay, etc. les couples hétéros peuvent engendrer et faire famille, etc. ils expriment donc une donnée inscrite dans le Réel et le dictionnaire, et qui s'était traduite par les termes de famille, de parent et de mariage, aboutissment d'un modèle naturel ; à contrario, les couples homosexuels ne le peuvent pas et ne le pouront jamais, d'où l'absence et l'impossibilité de faire famille, d'être parent, et d'accéder au mariage, etc. Avec la même manipulation, on peut supprimer le mot handicapé, pour ne plus respecter les différences et les nuances inscrites dans nature, le réel et le dictionaire ! Vous voyez que la manipulation du langage n'est pas tolérable. L'idéologie médiatique OFFICIEL efface du Réel et des Dictionnaires une réalité d'où nous venons tous, et vous fait croire que les homosexuels ont des familles et peuvent être parents ; mais la parenté réfère dans le dictionnaire aux notions d'homme, de masculin, de femme et de féminin articulées entre eux. Comme les homos sont deux êtres du même sexe, le mot parent (et aussi famille, mariage, etc.) est inapproprié pour exprimer deux réalités différentes : il est inapproprié pour les homosexuelsIl n'existe pas de parenté homosexuel ! Les médias trouvent des cas exceptionnels d'hommes et de femmes homosexuels qui ont eu des enfants, car l'un d'eux était hétérosexuel à un moment de sa vie, et s'était marié à une femme, avant de devenir homo par la suite, pour en faire une évidence, la généraliser à l'ensemble des cas ; et pervertir ce terme !(France Info, France Inter, france 2, TF1; etc.) : perversion du langage qui se pratique dans tout pays totalitaire. Le socialisme et les médias effacent du Réel et des Dictionnaires une réalité qui existe : une différence, et nomment ça Progrès et Epanouissement : encore du conditionnement, car on est tous pour le Progrès et l'épanouissement (en effetn ça nous fait réagir positivement), etc. Pour les imbéciles qui n'ont pas compris : une paire de chaussure et un pantalon seront avec la même logique archaique remplacés par le mot d'habillage, au nom de je ne sais trop quoi. Progrès sociétal ? Les socialistes aiment tellement les différences qu'ils les gomment des dictionnaires ; ils prêchent tellement la tolérance dans le verbe qu'ils sont si intolérants envers les opposants au mariage gay, qualifiés d'homophobes, etc. Les défenseurs des enfants, censurés d'ailleurs avant la présidentielle : psys qui sont contre, sont des homophobes : c'est trop gros pour être vrai, mais quant on n'a pas d'arguments, on use de sophismes...C'est que les journalsites et socialistes sont des idéologues qui vous imposent un monde pauvre qu'on ne veut pas.

E. Jourdain, Psychanalyste



Censure : seul les homosexuels pouvaient s'exprimejusqu'à aujourd'hui, et avant l'élection présidentielle de  2012 (cf. autres vidéos), et dans ce reportage, et pour une fois, il y a enfin un débat ; mais il est trop tard : car d'une part la majorité socialiste est parvenu par ce moyen au pouvoir ; et ce  débat tardif est inégal : c'est l'inégalité de traitement ou plutôt la double inégalité de traitement : 

- Double inégalité de traitement : pour une fois qu'il y a débat, on invite un psychiatre favorable au mariage gay, à la famille et à la parenté homosexuelle, face à l'inéluctable catholique de service, afin de discréditer les récalcitrants à ces novations et inventions idéologiques : cette technique a été utilisée lors des faux-débats sur la pénalisation des clients de prostituées, en invitant un magistrat et un politique...contre une prostituée (cf. mes vidéos). Tout comme un(e) prostitué(e) ne fait pas autoritéet bonne impression face à un politique, on a fait de même ici, en ne donnant la parole qu'aux catholiques. Mais il existe des philosophes et des  psychologues qui sont contre, et qui sont censurés ! Comme il existait des philosophes qui défendaient les prostitué(e)s, mais qui n'étaient jamais invités. Pour rétablir l'équilibre, j'en cite un à la fin. Si le psychiatre fait autorité, le curé ne fait plus autorité aujourd'hui dans les esprits. C'est donc en même temps la technique d’influence dite de la 

Soumission à l'autorité (procédé d'influence) : ce qui fait autorité ne se discute pas : on suit le maître en terme de comportement et on adhère à son discours ;

Pression (influence) et Sophismes, Amalgames et Escroqueries intellectuelles (manipulation de la langue) : 

1 / Parce qu'il y a dix pays qui ont adopté le mariage gay, il faut prendre le train et ne pas le rater !  Mais si un anglais, un belge et un espagnol sautent tous du 10ème étage, faut-il les suivre dans le vide pour ne pas rater la tendance et le train en marche ? Ce sophisme devient une pression auprès du législateur, quant il est répété, et ce fut souvent le cas dans les reportages des médias ! Autre sophisme, véhiculé ici par ce "drôle de psychiatre" :

2 / L'égalité des droits est mise en avant pour justifier le mariage gay et l'homoparentalité, etc. Mais l'égalité des droits n'est à pas à confondre avec le droit à l'égalité, et qui ferait que l'on aurait tous les mêmes salaires et conditions de travail, etc. Sophisme, mais aussi amalgame et escroquerie intellectuelle Autre sophisme : 

3 / Il y a une majorité de français favorable au mariage gay, nous dit-on ! Mais elle a été obtenue ici par extorsion de votre adhésion au mariage homosexuel et à l'homoparentalité par manipulation et influence elle n'est donc pas valable ; en outre et en vérité, la Loi émane de la volonté générale (Constitution), et seul compte l’Intérêt général.  Ce n'est pas uniquement une question de majorité ni de minoritémais de respect d'une réalité anthropologique et symbolique il faut un homme et une femme pour engendrer : ne remplaçons donc pas la différence des sexes par la différence des sexualités ; ne remplaçons pas la véritable altérité sexuelle entre homme et femme (l'homme a un pénis, la femme n'en a pas) par l'altérité avec le même et le "Plein" : homme avec homme. l'argument de la majorité de français est un sophisme, car la loi émane dans l'idéal de la volonté générale, et ne doit pas répondre aux intérêts particuliers, et une escroquerie intellectuelle, puisqu'il y a eu diverses manipulations pour extorquer vos choix idéologiques et votre adhésion ;

   Après ces manipulations mentales des représentations sociales et ces influences condamnables, on a ainsi créé, mais d'une manière artificielleune majorité de français favorable au mariage gay, et dans une moindre mesure à la parenté homosexuelle. Mais ça n'aurait jamais été votre choix, si il y avait eu de vrais débats et si il n'y avait pas eu l'emploi de ces procédés manipulatoires et d'influence condamnables ( que je nomme actes de féminophilie)

Voici un psychologue ci-dessous, parmi tant d'autres qui ne partagent pas les nouvelles inventions idéologiques et médiatiques, et imaginer un instant qu'il soit mis face à un homosexuel lors d'un débat. Quel serait l'effet sur le public ? Le public suivrait ce psychologue défavorable qui fait autorité, d'où le fait que les médias mettent toujours en avant, quant il n'y a pas censure, le curé de service, et trouve toujours un psy favorable. 

-  "La question de la reconnaissance de la différence des sexes dans son rapport au phallus est déterminante car elle fonde l'acceptation de la différence des sexes et sous-tend un rapport à l'altérité qui met en jeu la dialectique du même et du différent. L'homoparentalité revendiquée par certains homosexuels pose en cas d'adoption la question cruciale de la reconnaissance de la différence des sexes entre les deux parents. Nous avons vu à propos du petit Hans, à quel point l'envie du pénis chez sa mère, en masquant sa castration, a pu faire question pour cet enfant. Que peut être pour un enfant la confrontation à la castration et la résolution du complexe d'œdipe lorsqu'il confronté à un couple du même sexe ? La place du père et de la mère ne se limite pas à un rôle mais tient compte de la circulation du désir dans la reconnaissance et le respect de l'autre dans sa différence en tant qu'être sexué, c'est ce qui permet à l'enfant de s'y retrouver (Serge Netchine, Psychologie clinique, Tome 2, Édition Bréal, p130-131, Professeur honoraire de psychologie de l'enfant à Paris VIII Saint-Denis)


merci de bien vouloir propager sur les réseaux sociaux 

ajouté en septembre 2012



 Le "mariage gay et l'homoparentalité" ont ils un rapport avec le principe d’Égalité du fronton républicain, quant on sait qu'un couple homo ne peut ni engendrer, ni avoir de descendance et de famille ? Quant on sait surtout qu'il n'y aura plus de filiation ? Autant de questions philosophiques et sociétales éludées soigneusement par les médias, comme on le constate dans les reportages tendancieux qui jouent notamment sur la censure, et qui s'appuient sur la technique de l'émotionnel et du conditionnement pavlovien, pour faire passer dans l'inconscient, et à l'insu du public, l'idéologie de la minorité homosexuelle et du "petit monde médiatique qui pense à votre place". (JT de France 2 du 28 janvier 2011) depuis bien longtemps, et sur plein d'autres sujets :

- il y a des "inégalités de nature" qui doivent être compensés par la loi, comme la "toute puissance de la mère" sur l'enfant du début de la vie fut compensée et équilibrée par l'Autorité paternelle : le père n'est inscrit que dans la culture, il n'est pas une donnée naturelle ; et c'est alors que le législateur a supprimé paradoxalement cette Égalité homme/femme de jadis, et crée une nouvelle inégalité : l'autorité parentale dont sont victimes les hommes. En adhérant à une conception idéologique et particulière de l'égalité qui crée des inégalités là où il y avait un profond équilibre femme/homme, le législateur a montré un sexisme certain envers les hommes : aujourd'hui, la toute puissance de la mère n'est plus équilibrée par la loi et dans les faits par une puissance paternelle symbolisée autrefois dans l'autorité paternelle !;

- à contrario, il y a des inégalités de nature que le législateur n'a pas à équilibrer pour ne pas mettre sur le même plan ce qui relève d'une tout autre nature, et encourager les déviances, quant bien même sont-elles légales ! On a fait le contraire ! Les pères de la République seraient choqués d'apprendre la trahison des principes républicains par la gauche ! On en a l'habitude aujourd'hui.














rrr
Comments