Homepage‎ > ‎

A / La manipulation de la langue


Les droits d'auteurs sont enregistrés à l'INPI et devant notaire. Tout copillage sera systématiquement poursuivi devant les tribunaux. Vous ne devez pas diffuser ou modifier les textes par quelque moyen que ce soit sans la permission écrite de l'auteur. Vous devez respectez les droits d'auteurs : par exemple, en cas d'utilisation dans un travail universitaire ou autre, vous devez donner les références de vos citations, et bien signifier qu'il s'agit de citations (généralement, en utilisant des guillemets). Toute copie partielle ou intégrale non autorisée de ces textes constitue une violation des droits d'auteurs, laquelle est sévèrement punie par la loi. Vous n'aimeriez pas que l'on pille votre travail, ne le faites pas non plus.

 A   LA MANIPULATION DE LA LANGUE 

Éric Jourdain
Psychanalyste 
Articles écrits par Eric Jourdain et publiés le jeudi 13/10/2011

Désarticulation du mot, d'un geste, d'un acte ou d'un comportement identique de ses références et liens à un environnement contextuel, sémantique et symbolique qui fait différence de nature et d'effet...

   En matière de sexualité, essentiellement, mais pas toujours, la féminophilie féministe, enseignante, journalistique, politique, etc. sépare un même mot, un même acte, un même geste et une même attitude de toute ses références à la logique cartésienne et à la Raison, et aussi de toute référence à un environnement contextuel, sémantique et symbolique qui fait différence de nature, dont l'Inconscient collectif et les représentations sociales, et qui n'est pas du tout comparable en terme d'impact social et psychologique, de significations, d’émotions, de saveur et d'impressions, de jugement personnel et collectif, de condamnation morale ou juridique ; ce dont la féminophilie enseignante et manipulatrice se garde bien d'évoquer dans les collèges, lycées et autres médias et supports d'information. Cette technique de manipulation, parmi d'autres techniques manipulatoires et d'influences utilisées simultanément a pour conséquence de réduire le même mot ou même acte à son plus petit dénominateur commun, de réduire le même terme et le même acte à sa plus simple expression : [..]


Il est important de lire ce qui suit pour comprendre !


     exemple 1. Définition du terme manipuler du dictionnaire Robert 

   « Fig. Influencer habilement (un groupeun individu), pour le faire penser et agir comme on le souhaite ». Il n'est fait mention en aucune façon dans le dictionnaire Robert de l’Inconscient collectif, des représentations sociales et personnelles, du contexte, des jugements personnels, des condamnations morales et juridiques qui sont associés au terme manipuler. Et pourtant, un adulte et un enfant qui manipulent respectivement son ami(e) et ses parents pour obtenir une faveur, une tablette de chocolat, un cadeau et un jouet n'impliquent pas les mêmes représentations sociales et inconscient collectif que la manipulation commise par un(e) enseignant(e), un journaliste ou une psychologue féminophile, qui, à l'insu de votre conscience, de votre connaissance et de votre libre arbitre « consiste à entrer par effraction dans l’esprit de quelqu’un pour y déposer une opinion ou provoquer un comportement sans que ce quelqu’un sache qu’il y a eu effractionTout est là, dans ce geste qui se cache à lui-même comme manipulatoire », pour reprendre la formulation controversée et contestable du féminophile Philippe Breton et c'est un geste d'ailleurs qui « [...] constitue une violence psychologique » selon lui ! Comme quoila féminophilie n'est pas à une contradiction majeure prêtes’autorisant à faire dans la Sphère publique, et qui plus est en tant qu’enseignantjournaliste et psychologueprofessions pourtant en rapport avec un devoir d'exemplaritéce qu'elle ne vous autorise pas à faire dans la Sphère privée, en tant qu'amant et amoureux ou parents ! Âmes pourries que la féminophilie ? À vous de juger, mais la réponse semble plus qu'évidente aujourd'hui !  

   Or si la manipulation mentale de l'enfant et de l'adulte n'est pas condamnable moralement et juridiquement dans les deux exemples cités ci-dessus, à contrario, la manipulation mentale de l'enseignant(e) féminophile doit l’être ; devrait l’être, devrais-je dire ! Car il ne s'agit pas du même contenu : une faveur, un cadeau diffère d'une idéologie ou d'une opinion ; il ne s'agit pas non plus de la même sphère : la Sphère publique et le métier d'enseignant doit impliquer un respect de l'altérité de l'enfant : ne pas lui imposer, par la manipulation au sens large du terme, une idée et une idéologie !

Illustration parfaite et incontestable que « le même acte, la même action, la même attitude » n'implique pas nécessairement les mêmes significationsles mêmes représentations sociales et conséquences, les mêmes condamnations morales ou juridiques.


Imaginer qu'un jour, tout soit mis au même plan et au même niveau ?

   Et c'est donc la « nature même de l'acte, du geste, du mot ou de l'attitude identique » qui change radicalement notre perception individuelle et sociale ! Mais pas pour les féminophiles qui vous ont manipulé, et qui pour des raisons idéologiques désarticulent le mot et l'acte identique de ses références à un environnement contextuel, sémantique et symbolique qui fait différence.


     exemple 2. Définition de la contrainte  : d'une manière générale, « violence exercée contre quelqu'un ; entrave à la liberté d'action. Coercitionforcemenace […]. User de contrainte contre quelqu'unà l'égard de quelqu'unpour forcer quelqu'un à faire quelque chose. [...] » Ici encore, « le même mot ou le même acte ou comportement n'implique pas les mêmes rapports logiquesla même chaîne associative de signifiants et signifiésles mêmes significationsles mêmes représentations sociales et inconscient collectifPrenons le cas de l'enfant : Au début de la vie, on est obligé de forcer un enfant à se laver et à travailler, par exemple, même quand il n'a pas envie. En effet, le jeune enfant est prisonnier de ce qu'on appelle le principe de plaisir : il refuse toute forme de déplaisir et tout ce qui ne lui est pas agréable. Il faut donc le forcer à ses débuts. Le terme "forcerou "contrainte" n'entraîne pas une condamnation morale et juridique et des représentations sociales négatives ! Suite de la démonstration de la définition du terme contrainte en cliquant ici

   POURTANT, AVEC LA MÊME LOGIQUE ET MANIPULATION FÉMINOPHILE, TOUT EST DE L'ORDRE DU POSSIBLE UN JOUR ! 

    exemple 3. Définition du terme mariage dans le Dictionnaire Robert : « Union légitime de deux personnes dans les conditions prévues par la loi. Contracter mariage. […] Enfants nés d'un premier mariage, d'un second mariage [...] ». En aucun façon, dans la définition du dictionnaire, il n'est fait mention de l'homme et de la femme : l’inconscient collectif et les représentations sociales voir personnelles qui sont inséparables de cette notion ne sont pourtant nullement précisées et évoquées dans le Dictionnaire, et pourtant, on le sait tous : le mariage concerne un homme et une femme, dans les faits et dans la loi ; et le "mariage homosexuel" n'est pas légal dans la plupart des pays du monde encore aujourd'hui. Le dictionnaire ne dit pas tout ! Ce n'est pas une raison d'en tirer des conclusions, des simplifications et des élargissements à l'infini !

   Avec la même "logique" et manipulation, on peut réduire un comportement à sa plus simple expression et élargir ainsi dans le mauvais sens du terme les définitions du dictionnaire, et ne plus tenir compte des différences et des nuances ; avec la même logique et manipulation, on peut réduire la signification d'un mot à un seul terme et élargir ainsi dans le mauvais sens du terme les définitions du dictionnaire, et ne plus tenir compte des différences et des nuances, tel est le danger qu'il faut combattre !

     exemple 4. Définition de la contradiction dans le sens de se contredire : « Dire des choses contradictoires successivement. Il n’arrête pas de se contredire depuis le début de son récit. » Une contradiction « pour des babioles » : "Mais je ne veux pas de gâteaux, Sylvie ! N'insiste plus, merci !"pour finalement au bout du compte prendre sa part de gâteaux quelque instants plus tard diffère nettement de la contradiction « sur des sujets et thématiques hautement sensibles et graves [...] » : "Je viole des enfants au Maroc, en tant que ministre de la culture, mais je réclame avec force indignation des poursuites judiciaires exemplaires à l'encontre des français coupables de viol envers les enfants dans mon propre pays ! ». Cette contradiction majeure implique au moins une condamnation morale : les représentations sociales, les jugements, le contexte ne sont pas mentionnés, une nouvelle fois, faut-il le rappeler, dans le dictionnaire ! Et pourtant, ça n'a strictement rien à voir !

     exemple 5. Définition du vol : « […] fait de s'emparer du bien d'autrui, par la force ou à son insu [...] ». Le vol d'un billet de 50 € d'un enfant dans le porte-monnaie de ses parents, le vol d'un billet de 100 € par son propre frère, lors de sa visite, n'impliquent pas, en effet, « les mêmes significations, les mêmes représentations sociales et personnelles, le même inconscient collectif, les mêmes condamnations morales, les mêmes conséquences juridiques que dans le cas d'un inconnu qui commet un vol chez vous, ou dans le cas d'un inconnu qui vous vole les 300 € que vous venez de retirer d'un distributeur de billet. Ne l'aviez vous pas remarqué ? Dans le premier cas, « tolérance, compréhension, amour, réprimande, voir coup de gueule, en règle générale ; à contrario, dans le second cas, « dépôt d'une plainte et demande d'indemnisation ». Et même dans le second cas, d'ailleurs, Balzac nous rappelle à la prudence dans nos jugements plus qu'hâtifs : « Pour le pauvre, le vol n'est plus ni un délit, ni un crime, mais une vengeance ». 

   POURTANT, AVEC LA MÊME LOGIQUE ET MANIPULATION FÉMINOPHILE, TOUT EST DE L'ORDRE DU POSSIBLE UN JOUR !

   D’où l’intérêt primordial des féminophiles à vouloir changer et contrôler les représentations sociales et personnelles, mais aussi l'inconscient collectif, et en imposer d'autres à l'insu de votre conscience, de votre connaissance et de votre libre arbitre par le truchement de la manipulation au sens large du terme : essentiellement en matière de sexualité de nos jours, mais pas seulement * ; manipulation dont elle use et abuse en toute impunité dans les pseudo-débats publiques, les écoles et autres supports d’information féminophiles, dont voici ci-dessous une liste non exhaustive, tellement la féminophilie prolifère légalement sur le net et un peu partout, faut-il le déplorer :

Figaro, Express, Le point, France 2, TF1, RTL, EUROPE 1, France Inter, France info, Psychologie magazine, www.lepost.fr ; www.doctissimo.fr ; www.psychologie.com ; le mouvement Ni putes ni soumises ; collèges, lycées et universités ; SOS femmes battues etc.



E. JOURDAIN





-  annuaire liens en dur   Le Gros Robert   http://www.legrosrobert.com/manipulation-du-langage



Comments