Homepage‎ > ‎

harcèlement sexuel



L'invention idéologique de "harcèlement sexuel



Reportages allant tous dans le même sens, une fois de plus encore, avec toujours des féministes et des associations qui ont le droit de parler ! 


En 2012, "le fait de harceler autrui dans le but d'obtenir des faveurs de nature sexuelle [était] puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000  euros d'amende." (article 222.33 du Code pénal de janvier 2002). Mais face à l'imprécision, le flou et les interprétations abusives, ce texte de loi anti-constitutionnel (hors du Droit), voté sous la pression des féministes : elles feignent remarquablement de l'oublier aujourd'hui, est passé à la trappe. L'article 222. 33 du Code pénal de 1992 était plus précis : "le fait de harceler autrui, en usant d'ordres, de menaces ou de contraintes, dans le but d'obtenir des faveurs de nature sexuelle, par une autre personne abusant de l'autorité que lui confèrent ses fonctions." C'était mieux avant, mais les féministes veulent faire pire qu'aujourd'hui, lisez jusqu'au bout, et vous verrez ! 

Le Conseil constitutionnel a rappelé qu'en vertu du principe de "légalité des délits et des peines", le législateur doit "définir les crimes et délits en termes suffisamment clairs et précis" et estime que l'article est contraire à la Constitution. Cet article ne définit pas clairement le délit, et permettait "tous les débordements et toutes les interprétations".


 Sur Itélé, dans l'émission du du 4 mai 2012, la pathologie féministe a le droit à la parole, et la porte parole de Oser le féminisme nous donne une définition large, élastique, subjective et encore flou du "harcèlement sexuel" qui n'a rien de harcelant : "tout propos, acte ou comportement verbal, ou non verbal, à connotation sexuelle, d'une personne ayant pour objet ou pour effet de porter atteinte au droit et à la dignité d'une personne, ou de créer un environnement intimidant, hostile, humiliant ou offensant." Bref, vous n'avez plus le droit de parler de sexe, de chaussure, et les termes utilisés sont si imprécis et si subjectifs que tout peut être qualifié de "harcèlement", d'autant plus que la notion d'agissements répétés n'est même pas mentionné, et c'est la porte ouverte aux dérives et aux interprétations faussées. La frontière entre l'objectif et le subjectif, le réel et l'imaginaire, la violence et l'intention sexuelle est plus que floue dans la définition qu'en donne le droit européen.La minorité réussira t'elle en 2012 à dominer la majorité et à écarter la Raison de la loi ?


  Porte parole de l'association européenne contre les violences faites aux femmes au travail, la féminophile Marilyn Baldeck, de l'AVFT :  "Il y a un cas de figure bien particulier dans lequel le harcèlement sexuel ne se produit qu'une seule fois, c'est dans le cadre du harcèlement sexuel à l'embauche. Lors de l'entretien d'embauche, [des] femmes nous saisissent, parce que le jour de l'entretien d'embauche, en plus de leur demander si elles étaient célibataires, de vérifier si elles étaient bien vulnérables : mère célibataire, au chômage depuis longtemps etc. on leur a dit qu'il fallait qu'elle soit gentil, on leur a demandé si elles étaient d'accord pour faire des extras, si elles accepteraient de s'habiller de tel et tel manière, de l'accompagner en déplacement professionnel [...]" Extrait de l'Émission C' dans l'air du 30 mai 2011, intitulé "Politique : le harcèlement à la française"

- Vous étiez harcelé dés l'embauche ! On aimerait en rire, mais ce n'est pas une plaisanterie ! Vous étiez un harceleur sans harceler. Définition étrange du terme "harceler" C'est ce genre de définitions qu'elle veulent encore imposer, comme aux USA !


Autre exemple : Selon le Clasches, les comportements suivants relevaient, en 2002, du "harcèlement sexuel" : " Commentaires sexuels, questions et confidences intrusives, propositions sexuelles non voulues. " (article du monde du jeudi 7 mars2002). Sidérant !

Le désir est en lui-même pourtant "harcelant", comme dirait M.Schneider, et la pulsion sexuelle est en elle-même "violence" : veut-on supprimer le désir ? Quant on nie l'identité masculine et l'identité humaine , ce n'est pas son bébé, son enfant et son mari qu'on respecte et qu'on aime, mais ce n'est  uniquement que sa propre personne : les "amoureuses narcissiques égocentriques" d'aujourd'hui n'aiment qu'elles-mêmes finalement. Bon à savoir. Quelle monstruosité !  Ça suffit, réagissons !


Le "harcèlement sexuel" Contrairement aux idées entretenues et véhiculées par les médias et associations,  il n’existait pas de "vide juridique" : Le droit pénal ne manquait pas de dispositions relatives à la dignité de la personne, aux agressions verbales, aux menaces et aux violences psychologiques !



Harcèlement sexuel France 2 du 07/06/2012


Harcèlement sexuel 12/06/2012


Harcèlement sexuel 12/06/2012


Harcèlement sexuel BFM 05 05 2012


Harcèlement sexual 12 06 2012



















































http://www.franceinter.fr/emission-le-telephone-sonne-saison-2011-2012-le-nouveau-projet-de-loi-sur-le-harcelement-sexuel


Comments